LES ARTS DÉCORATIFS À GIEN

Lundi 22 Mai 2017

Deux parcours passionnants entre tradition et modernité



Le rayonnement de Gien et de sa région ne tient pas seulement aux résidences royales et à la marine sur Loire. Les voies navigables, ainsi que l'eau, le bois et le sable en abondance ont favorisé l'implantation de manufactures qui ont fait la prospérité du Giennois.
Les célèbres faïences de Gien ainsi que les mosaïques et émaux de Briare ont acquis une notoriété internationale et s'exportent toujours aux quatre coins du monde. Deux musées, l'un à Gien, l'autre à Briare, retracent l'histoire captivante de ces arts décoratifs d'exception.



LA FAÏENCERIE DE GIEN
DÉVOILE SES TRÉSORS AU MUSÉE

La Faïencerie a été fondée en 1821 à Gien, ville très bien située pour le commerce fluvial et les matières premières à proximité : le sable, l'eau de la Loire et le bois des forêts de Sologne. La manufacture a bâti sa renommée en créant des services de table armoriés pour les grandes familles aristocratiques d'Europe et... les carreaux des stations du métro parisien.

Deux cents ans plus tard, fleuron des Arts décoratifs et reconnue dans le monde entier, la Faïencerie de Gien devient membre du prestigieux Comité Colbert, qui rassemble les plus grands noms du luxe et de l'art de vivre à la française. Entièrement produite en France, la Faïencerie giennoise maîtrise encore aujourd'hui le processus de fabrication traditionnel, de la sélection des matériaux (sable, argile et kaolin) aux produits finis en passant par l'élaboration de la pâte. Les moules en plâtre et les émaux sont également conçus à Gien.

Le musée de la Faïencerie de Gien fait ainsi découvrir ses remarquables collections, les savoir-faire de leurs créateurs et les évolutions de cet art toujours bien vivant. L'épopée de ce patrimoine commence dans une ancienne cave où l'on entreposait la pâte, mélange secret de quatorze terres à partir duquel on façonnait les pièces...

Cette promenade à travers les époques de l'art de la Faïencerie giennoise permet aux visiteurs de découvrir des créations destinées aux différentes expositions universelles ainsi qu'une collection considérable de barbotines. Une cinquantaine de décors, sur plus de 3 000 références, de l'assiette à la pièce d'exception peinte à la main. Motifs et formes font tout autant partie des trésors issus des archives que des créations contemporaines d'artistes de renom.

Musée de la Faïencerie - 78, place de la Victoire - 45500 Gien



LES ÉMAUX ET LA MOSAÏQUE DE BRIARE
UN HÉRITAGE PÉRENNE

Ouvert depuis 1994, le musée des Émaux et de la Mosaïque de Briare est situé sur le site de la manufacture, créée en 1837 par la société Brisset, Arambre et Cie. Après des épisodes difficiles, l'industrie prend son essor grâce à deux innovations techniques capitales : Jean-Félix Bapterosses, qui rachète la Manufacture de Briare en 1851, utilise une nouvelle machine qui permet de produire 500 boutons à la fois ; les émaux sont fabriqués préformés, ce qui rend inutile l'utilisation d'une marteline pour découper les tesselles formant la mosaïque. En outre, la production de perles, très prisées pour leur qualité partout dans le monde, connaît un développement spectaculaire. Sans oublier une conjoncture artistique favorable : l'Art nouveau, qui s'impose en architecture et en décoration, crée une demande croissante en émaux et en mosaïques.

La reconnaissance mondiale de la qualité et de la beauté des émaux et mosaïques de Briare vaudra à la société l'appellation de « Cité des Perles ». La manufacture conserve depuis 160 ans un style unique, qui a su évoluer avec le temps. Elle répond aux exigences esthétiques d'une clientèle en quête d'originalité en proposant un éventail de formes et une palette de coloris des plus variés.

Les créateurs sont également intéressés : nombre de mosaïques artistiques contemporaines sont réalisées en émaux de Briare. Les pièces exposées au musée permettent de se faire une idée de la diversité des formes et des teintes, tout en découvrant l'histoire du lieu et des techniques employées pour fabriquer ces merveilles.

Musée des Émaux et de la Mosaïque de Briare - 4, rue des Vergers - 45250 Briare
Rosa MOKRI



Partager ce site

Facebook
Viadeo
LinkedIn
Twitter


Flux RSS

Flux RSS