La réglementation concernant la navigation maritime

Mardi 25 Octobre 2016

La navigation maritime et fluviale requiert toujours la possession d’un permis bateau. Cela vaut pour tous les engins à moteur de plus de 6 cv. De plus, tout navire doit avoir à son bord, un skipper. Ce dernier a pour rôle de préparer le départ et de secourir son équipage au moindre problème. Il doit également informer les Affaires Maritimes en cas d’abordage. Focus sur les règles de sécurité à respecter avant et au cours de la navigation.


L’obligation d’avoir un permis bateau

Le permis bateau est fondamental. En effet, la navigation peut être dangereuse si la législation en vigueur n’est pas respectée. C’est la raison pour laquelle il est exigé de détenir un permis de conduire pour les bateaux dotés d’un moteur ayant une puissance de plus de 4,5 kilowatts. Cette règlementation vaut autant sur les mers que sur les fleuves. En outre, le pilotage des plaisanciers, des bateaux de pêche et des navires de commerce est conditionné par la possession de ce document. La raison en est le moteur de ces engins. Il dépasse largement les 6 cv, aussi, leur usage doit-il être conforme au code de navigation. Sinon, les permis de plaisance disposant des options « côtière » et « hauturière » sont indispensables pour les embarcations sans restriction de vitesse. De plus, ils autorisent la navigation de jour comme de nuit. Enfin, le contrevenant qui ne dispose pas de permis doit payer une amende. Par conséquent, il est nécessaire de le garder en permanence lors d’une croisière ou d’une journée de pêche.

Chef de bord : les règles à respecter

Le skipper ou chef de bord est soumis au code disciplinaire et pénal de la Marine Marchande. Il est le premier responsable de son équipage et de ses actes. De plus, il doit minutieusement préparer tout le voyage. Sa fonction l’oblige à veiller au respect des normes de sécurité et des conditions météorologiques. En tant que chef de l’expédition, il doit s’assurer que l’accastillage bateau est en bon état et que le navire peut naviguer. Par ailleurs, le chef de bord est tenu de respecter les règles d’abordage. Pour ce faire, il doit assister son équipe et venir à leur rescousse. Sinon, suivre l’évolution du temps est également nécessaire. En outre, il doit éviter de heurter d’autres bateaux. Si le moindre incident venait à se produire, il est tenu d’en informer les Affaires maritimes.

Les indispensables lors de la navigation maritime

La navigation maritime est soumise à des normes comme le respect de la règle de barre ou la quantité nécessaire de réserve de carburant. Sinon, des obligations pèsent également sur l’armateur en matière d’équipement de sécurité. Ainsi, il est important de disposer de tous les accessoires bateau. Cela concerne notamment les signaux sonores qui sont obligatoires. Ils servent à alerter la présence du navire en cas d’accident et sont indispensables à la manœuvre. Il en est de même pour les signaux météorologiques, portuaires et de détresse. De plus, les feux à bâbord et à tribord sont exigés. Ils doivent équipés les navires à moteur, les voiliers et les bateaux de moins de 7 mètres. Enfin, les balises des côtes et des plages viennent clore cette liste de matériels de sécurité obligatoires.
Stéphan Primo



Partager ce site

Facebook
Viadeo
LinkedIn
Twitter


Flux RSS

Flux RSS