Les algorithmes de référencement de Google

Mercredi 9 Décembre 2015

Tous référenceurs savent bien ce qu’est un algorithme de référencement de Google. La plupart n’ont que des mauvais souvenirs. Si le géant de Mountain View est si fier de ces algorithmes, ce n’est pas pour rien. Et même s’il ne dévoile qu’une infime partie de leurs spécificités, on va voir ce que l’on sait jusqu’ici.


Les monochromes de Google

Google a tout un zoo d’animaux monochrome. Les algorithmes paraient-ils sont différents, mais agissent tous sur le référencement.

Google Penguin : l’algorithme parcourt les sites et les blogs pour voir si les liens entrant et sortant sont propres. C'est-à-dire viennent ou vont à des sites du même thème. Dès qu’il s’agit d’un site douteux, l’oiseau « mord »le site. Si les liens viennent aussi d’un site de référencement de mauvaise qualité, c’est la pénalisation.

    Plusieurs détails montrent si un site a été pénalisé :
  • le site n’apparait plus dans le résultat de recherche avec le mot clé « site : »
  • -il perd de place sur le résultat
  • -Google envoie directement une dénonciation
  • -toutes les analyses dans Google Analytics baissent

Pour sortir de l’impasse, envoyer une lettre de désaveu à Google. Demander un réexamen après avoir nettoyé les liens.

Google Panda : un autre animal noir et blanc du géant. Son travail est d’analyser les contenus des sites. Il regarde s’il y en a assez, si c’est de bonne qualité et si c’est original et non copié d’un autre site. Ces critères entrent aussi dans le positionnement d’un site sur le résultat de recherche.

Pigeon : le dernier du zoo, car il n’a été déployé qu’en juillet 2014. C’est un algorithme de géolocalisation. Il est valable pour tous les sites et les blogs. Et a une pertinence sur le résultat de recherche. Cependant, il ne marche que dans les pays anglophones.

Hummingbird et ses spécificités

Hummingbird ou encore colibris est sans doute le plus doux des animaux de Google. Son atout pour les référenceurs c’est qu’il ne pénalise pas. Son travail consiste essentiellement à analyser les modes de recherche des internautes et à comparer les mots-clés utilisés à ceux des sites. C’est grâce à ce petit oiseau que le mot-clé à longue traine a vu le jour et pris de l’importance.
Donc, pour avoir une bonne position sur Google, respectez les consignes de ces 4 algorithmes. Sinon, ce sera backlist et compagnie.

Sarah Guerin



Partager ce site

Facebook
Viadeo
LinkedIn
Twitter


Flux RSS

Flux RSS