Qui sont les entreprises de la région PACA ?

Lundi 6 Juin 2011

Lorsque l’on évoque la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, il faut l’avouer, une grande majorité de personnes pense immédiatement au soleil, aux vacances donc au tourisme.




Effectivement cette région possède une attractivité qui en fait l’une des premières destinations touristiques mondiales. Et par conséquence, le secteur du tourisme est un des principaux pourvoyeurs d’entreprises, voire de créations d’entreprises et d’emplois mais il n’est pas le seul puisque d’autres secteurs d’activité prédominent comme ceux des télécommunications, de l’aéronautique, du textile et habillement, de l’audiovisuel et multimédia, de l’industrie, des services.

Cependant, il faut savoir que les grandes zones d’activités se situent essentiellement sur les villes de Marseille, Aix, Avignon, Valbonne, Toulon, Cannes et Nice. En effet, dans la région PACA, des zones géographiques sont oubliées puisque les deux principaux départements pourvoyeurs d’entreprises sont les départements des Bouches-du-Rhône et les Alpes maritimes. Ces derniers concentrent les deux tiers des sièges sociaux des grandes entreprises.

En effet, on constate que les télécommunications sont un secteur d'important dans la région PACA qui abrite aujourd'hui une trentaine d’opérateurs, des fournisseurs d’équipements de réseau, des sociétés de distribution et de services et d’autres métiers liés aux technologies de l’information et de la communication.

Autres filières présentes dans la région PACA, celles de l’aéronautique, de l’aérospatiale et de la défense. Ces filières placent la région PACA au deuxième rang des régions françaises comme fournisseur d’emplois, près de 30 000. La région bénéficie de la présence de grand groupes tels que : Eurocopter, Dassault, Alcatel, Thales Underwater Systems, ...

Le textile et l’habillement font également partie des secteurs de pointe de cette région. A noter que le département des Bouches-du-Rhône à lui seul regroupe plus de 38 % des établissements régionaux de la filière.

Par sa lumière et son soleil (2 600 heures de soleil par an), l’espace régional a toujours attiré les artistes que cela soit en peinture ou dans le cinéma, il est donc logique qu’il soit devenu, après Paris, le 2ème pôle français de production d’images et de sons. Notons la présence de deux studios d’animation de renommée internationale : Bibo Films et Actions Synthèse.
Et ne pas oublier, bien sûr le premier secteur en PACA qui est celui de l’artisanat. En effet les chiffres suivants sont éloquents : 100 000 entreprises, 500 000 actifs, 80 000 non-salariés et 6 600 apprentis en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les perspectives de 2011

Elles sont bonnes sachant que la région Paca n’a pas épuisée son potentiel et loin de là. A noter comme exemple, le dernier bilan de la Banque de France, publié dernièrement, pour l’année 2010 et sur les perspectives pour l’année 2011 en ce qui concerne la région PACA. En effet, selon la Banque de France, « Si l’année 2010 marque une sortie de crise pour les entreprises en région PACA, l’année 2011 devrait permettre d’observer :
  • Une évolution positive de l’activité notamment sur les marchés à l’export ;
  • Un marché de l’emploi qui amorcerait une légère amélioration ;
  • Une reprise de l’investissement.
 
Cette enquête menée par la Banque de France en Paca a été faite auprès de 932 entreprises de la région. Et pour ces entreprises, la croissance et l’optimisme sont de retour.
Cette enquête a été effectuée sous la forme d’un questionnaire diffusé en décembre et janvier dernier. A savoir que les entreprises interrogées sont principalement des sociétés de l’industrie manufacturière, la construction et les services marchands. Pour elles, la conjoncture économique régionale est au beau fixe. L'année 2010 étant qualifiée d'année de transition, celle de 2011 annonce elle de bonnes perspectives, cependant tout en gardant une certaine prudence.

Si l’on étudie en détail, on s’aperçoit cependant de certaines nuances. Effectivement, en 2010, si la croissance a été de retour pour deux secteurs, celui de l’industrie et des services marchands, il faut dire que celui de la construction a subi une légère baisse de son chiffre d'affaires (-0,8%). Par contre, les perspectives pour cette année sont au vert malgré une prudence toute relative dans les prévisions des entrepreneurs. Que cela soit pour l’industrie manufacturière, pour le secteur marchand ou celui de la construction, leurs chefs d’entreprises tablent tous pour une hausse de leur activité au moins supérieure à 2%  voir lus.

Lorsqu’on sait que cette région par sa position géographique idéale avec des ouvertures tant vers l’Europe continentale que vers le monde méditerranéen, soulignée au début de l’article, on peut penser que ces perspectives optimistes seront réalisées.


Nicolas DELEARDE



Partager ce site

Facebook
Viadeo
LinkedIn
Twitter


Flux RSS

Flux RSS