Comment trouver un serrurier de confiance ?

Vendredi 13 Octobre 2017

Avec l'omniprésence d'Internet pour chercher un professionnel, le nombre d'arnaque au dépannage en serrurerie explose. Sur Internet, ces escrocs sont beaucoup plus visibles que ne le sont les vrais artisans serruriers, et les clients se font donc aisément berner. Heureusement, les vrais professionnels et acteurs du monde de la serrurerie réagissent avec la création d'un label qualité baptisé "Serruriers de France".


Serruriers de France, un label confiance et qualité

La majorité des consommateur ne se préoccupe de trouver un serrurier que lorsqu'ils sont face à une situation d'urgence. Par exemple, lorsqu'ils sont coincés dehors à cause d'une porte claquée, ou une serrure défectueuse. Dans la précipitation, ils vont alors sur les Pages Jaunes ou sur Google pour chercher un serrurier près de chez eux, en tapant par exemple "serrurier paris".

Serrurier Paris, deux mots clés très rentables pour les escrocs !


Une telle requête Google affichera de nombreux résultats, proposant un dépannage à un prix attractif : méfiance ! Il faut savoir que lles premières places de ces moteurs de recherche sont systématiquement squattés par des escrocs, dont les moyens financiers issus de leurs arnaques leur permettent de se payer un meilleur référencement que celui des artisans honnêtes. De plus, ces sociétés portent souvent des noms tels "Dupont père et fils", pour laisser croire qu'il s'agit d'entreprises artisanales et familiales. La réalité est tout autre ! Ces sites, souvent éphémères, dépêchent à votre domicile des pseudo serruriers formés en 15 jours, et non de vrais artisans. Leur objectif est d'abuser de la vulnérabilité de leur client pour réaliser sans son consentement des prestations non nécessaires, et surfacturer les matériels ainsi installés. Il n'est pas rare de voir des barillets à 100 euros revendus 10 fois leur prix, alors qu'un changement de barillet n'était nécessaire !

Le déroulement d'une arnaque au dépannage


L'arnaque la plus fréquente est celle de la "porte claquée". En effet, dans 99% des cas, une porte simplement claquée peut être ouverte dans dégradation. Mais l'escroc va prétexter qu'il s'agit d'une serrure spéciale nécessitant d'être percée pour réaliser l'ouverture. Avant que la victime n'ait le temps de réagir, la serrure est détruite, puis déposée. L'escroc va alors imposer le remplacement immédiat de celle-ci, par un matériel souvent bas de gamme et revendu hors de prix. L'escroc rédige ensuite un devis en guise de facture, et contrait sa victime à indiquer "devis signé avant travaux" ! La victime se voit alors obligée de régler comptant, en CB ou en espèce, quitte à ce que l'escroc doive l'accompagner en personne au distributeur pour effectuer un retrait ! Le client récalcitrant peut même se voir menacer verbalement ou physiquement.
Ces différents sites n'affichent souvent qu'un numéro de téléphone en 06 et aucune adresse postale. Il peuvent donc arnaquer un maximum de clients en un minimum de temps avant de disparaître. La société dépose le bilan puis se recrée dans une ville voisine.
A ce stade, ce n'est plus de la serrurerie mais du vol en bande organisée !

Cherchez un serrurier de confiance labellisé Serruriers de France !

Les professionnels du secteur, à l'initiative de la société MES CLEFS, l'inventeur de la commande de clés par internet, commencent à se regrouper au sein d'un label qualité baptisé Serruriers de France. Ces professionnels sont sélectionnés sur la base de critères de qualité : ancienneté, présence d'une boutique ou d'une atelier accessible à la clientèle, registre du commerce vérifié, réputation locale, reconnaissance par un ou plusieurs fabricants, etc. Le label Serruriers de France leur permet de se démarquer des arnaqueurs. Il leur assure également une meilleur visibilité en ligne, et au près de la clientèle de MES CLEFS. Le label Serruriers de France met à disposition des internautes un portail web et une appli-mobile pour trouver en un clic un www.Serruriers-de-France.com.
Sébastien Roux



Partager ce site

Facebook
Viadeo
LinkedIn
Twitter


Flux RSS

Flux RSS