Formation pour être commercial

Mardi 17 Novembre 2020

Pour séduire une clientèle de plus en plus difficile à convaincre, il est nécessaire de bien se former afin d'acquérir une technicité fera la différence dans un secteur concurrentiel. Ces deux BTS permettent d’accéder aux métiers suivants : agent général d'assurances, assistant commercial, attaché commercial, chargé d'affaires en génie climatique, chargé de clientèle banque, chef de rayon, chef des ventes, conseiller en assurances, conseiller en voyages, courtier, directeur de magasin en grande surface, gestionnaire de contrats d'assurance, marchandiseur, responsable de la promotion des ventes, technico-commercial en agroalimentaire, télévendeur, traffic manager, vendeur en magasin, vendeur en micro-informatique et multimédia. Il sait manager, motiver. Tout acheteur potentiel en B2B a besoin d’être rassuré sur la viabilité des choix qu’il fait.
En conclusion, le commercial d’aujourd’hui doit passer son temps sur des clients qui ont plutôt le potentiel de changer que celui d’acheter proprement dit. Face à des clients sur-connectés, sur-sollicités et sur-informés le VRP d’aujourd’hui doit sur-performer. Surtout, le VRP d’aujourd’hui doit être actif, crédible et visible sur ces réseaux. Les clients voudront des experts du secteur avec des connaissances très pointues d’un produit ou d’un service pour les conseiller au plus juste en fonction de leurs besoins ». « Plus le produit sera complexe, plus les personnes seront diplômées et expérimentés ». D’autres vous hâtent et veulent que le projet soit rapidement validé, en oubliant que vous n’êtes pas seul à décider dans l’entreprise, que vous devez vous même convaincre d’autres personnes sur ce projet, et que la tendance est plus que jamais au travail collaboratif.
Nicolas DELEARDE




Partager ce site

Facebook
Viadeo
LinkedIn
Twitter


Flux RSS

Flux RSS