Les aides pour financer le permis de conduire des jeunes de moins de 25 ans

Jeudi 8 Septembre 2022

En France, le coût moyen pour passer un permis de conduire de classe B est d'environ 1 800 euros. Heureusement, il existe de nombreuses aides pour les jeunes. L'initiative « 1 euro par jour », mise en place en 2005, est la principale mesure du gouvernement pour donner un coup de pouce aux jeunes. Il s'agit d'un prêt dont les intérêts sont payés par l'état. Pour venir en aide aux jeunes de 15 à 25 ans, l'Etat autorise un emprunt de 600, 800, 1000 ou 1200 euros, selon le devis établi par votre auto-école. Ainsi, le prêt sera remboursé par mensualités de 30 euros (soit 1 euro par jour), et l'État pourra garantir ce prêt si nécessaire. Cette option peut également être cumulée avec toute autre aide visant à financer un permis de conduire. Ces prêts sont disponibles par l'intermédiaire d'institutions financières partenaires et d'auto-écoles partenaires.

Aide de Pôle Emploi

Si vous êtes inscrit à Pôle Emploi depuis au moins 6 mois consécutifs et que vous êtes en emploi, vous pouvez bénéficier d'une aide au permis de conduire. Selon vos ressources, cela peut monter jusqu'à 1200 euros. A noter que la deuxième condition peut être levée si vous avez obtenu un engagement d'emploi d'au moins 3 mois en CDI ou CDD (permis de conduire obligatoire).
En revanche, la plateforme Pôle Emploi précise que "Vous ne pouvez pas être indemnisé pour des allocations de chômage, ou pour d'autres allocations inférieures ou égales à l'Allocation Minimum de Retour à l'Emploi (ARE).

L'aide de l'Etat à l'apprentissage

Le Centre d'apprentissage (CFA) peut également accompagner les apprentis, à condition qu'ils soient âgés d'au moins 18 ans et titulaires d'un contrat d'apprentissage en cours. En effet, 500 euros peuvent vous être versés si vous préparez un permis B. Cette aide peut être cumulée avec toute autre aide dont bénéficie l'apprenti.

Compte Personnel de Formation (CPF)

Depuis 2017, votre code et vos permis peuvent désormais être financés avec un Compte Personnel de Formation (CPF). CPF est une plateforme pour les employés. Chaque année, ces derniers accumulent des crédits sur leur fonds de prévoyance, qui peuvent servir à financer des formations, comme le permis de conduire. Ainsi, une fois que vous avez acquis un nombre suffisant de crédits (consultables sur votre compte personnel de formation), vous pouvez faire valoir vos droits au financement de votre licence. Tout comme la carte à 1 € par jour et l'aide aux apprentis, le financement d'une carte par le biais d'un compte personnel de formation peut être cumulé avec d'autres aides potentielles.

Aider les jeunes

Une aide de 1 000 euros a également été apportée aux réservistes de la Garde nationale. Elle est attribuée à tout étudiant qui signe un contrat avec la Garde nationale avant l'âge de 25 ans. De plus, l'aide n'est disponible que si l'étudiant a effectué au moins 50 jours d'activité dans la zone protégée et que son contrat avec la Garde nationale est supérieur à 2 ans après la fin du contrat. Ainsi, les jeunes réservistes recevront une aide de 1000 euros pour passer leur permis.

Assistance régionale, départementale et communale

En général, il est toujours amusant de se renseigner sur les aides disponibles dans votre région, votre département et votre commune. Par exemple, la mairie de Puteaux propose une aide de 610 € aux jeunes diplômés bacheliers, CAP ou BEP "en sous-ressources". On peut également citer l'accompagnement que la région Normandie propose à tout stagiaire professionnel ayant besoin d'un permis. Celle-ci couvre 50% du coût de la formation dans la limite de 600 EUR.

Permet d'aider les personnes handicapées

Les personnes en situation de handicap peuvent demander à l'Agefiph une aide pour trouver ou conserver un emploi. Ce dernier n'intervient que si le permis de conduire est indispensable au bénéficiaire, dans la limite de 1000 euros maximum.

Fonds d'aide à la jeunesse des missions locales

Les Missions Locales sont des organismes de service public dont l'objectif est de favoriser et d'accompagner l'insertion professionnelle des jeunes de 16 à 25 ans. Il en existe près de 450 implantés dans toute la France. Il s'avère que ce dernier fournit le Fonds d'aide à la jeunesse (FAJ), qui fournit une aide financière aux jeunes qui ont besoin d'un permis de conduire pour réaliser des programmes professionnels. Le montant de cette aide varie de 500 à 100 euros, selon le secteur qui la finance.




Partager ce site

Facebook
Viadeo
LinkedIn
Twitter


Flux RSS

Flux RSS